• Morgan

Pourquoi Uniris ?

Uniris est un projet français, ambitieux, révolutionnaire.

Le projet désire devenir la clé du nouvel internet. Pour cela, Uniris développe la blockchain d’une nouvelle génération qui nous permettra de voir disparaître les mots de passe, les digicodes et le vol de notre identité en utilisant une biométrie et une identité auto souveraine.


Exemple d’utilisation :


1) Alice loge à l’hôtel. Pour accéder à sa chambre, elle n’a pas besoin de carte. Il lui suffit de poser son doigt sur le lecteur biométrique et la blockchain lui déverrouille sa porte en quelques secondes.


2) Pascal se présente au distributeur automatique de billets pour retirer de l’argent. Au lieu d’entrer son code pour valider son identité, Pascal pose son doigt sur le lecteur biométrique. En quelques secondes, son identité est validée par la blockchain.


Pourquoi s’y intéresser ?


1) Parce qu’Uniris propose une nouvelle génération de blockchain…

Le consensus Arch proposé par Uniris à un potentiel écrasant toute concurrence actuelle, que ce soit par le temps de validation ou le nombre de transactions par secondes sans laisser de côté l’aspect sécurité. Uniris annonce que le risque de fraude est inférieur à 0.0000001% et ceci même avec 90% de nœuds malicieux. La révolution va plus loin. Notre génération entre dans une prise de conscience de l’importance de l’impact de notre consommation énergétique, d’ailleurs l’univers de la blockchain est souvent pointé du doigt. Uniris n’a pas oublié cet aspect, car le consensus Arch utilise 3.6 milliards de fois moins de consommation d’énergie que le Bitcoin.

source de l'image : whitepaper UNIRIS


2) Parce qu’Uniris n’avance pas seul…

Uniris est soutenu par l’école polytechnique de Paris-Saclay, la HEC de Paris, l’entreprise Station F, le groupement GICAT et la banque BPI France. Il a d’ores et déjà été certifié pour proposer sa solution à des événements majeurs jusqu’en 2024, comme les Jeux olympiques de Paris. Sans oublier que le projet Uniris s’appuie sur 4 ans de recherches et 12 brevets internationaux.

La crédibilité d’Uniris n’est plus à prouver.

source de l'image : site UNIRIS


3) Parce qu’Uniris évolue sur un marché porteur…

Les trois marchés considérés comme les plus porteurs d’ici 2023 sont l’identité numérique, les Smart-Contracts et les infrastructures Blockchain.

Uniris cible ces trois marchés.


Pourquoi ne pas s’y intéresser ?


1) Parce que la ''token-supply''…

Si vous êtes ici, c’est par curiosité, mais aussi parce que vous êtes investisseur. Il faut donc répondre à cette question, le projet Uniris peut-il vous rapporter un retour sur investissement ?

Le nombre de UCO est considérable, 10 milliards de token à terme. L’offre ainsi est grande. Les token vont, bien entendu, être mis sur le marché progressivement durant les années à venir pour être libérés dans leurs totalités en 2040.

Uniris suppose que la croissance du prix sera soutenue par la suppression progressive de token. Environ 10% des frais de transactions seront détruits pour raréfier le token. Toutefois, la blockchain d’Uniris étant efficiente, il est normal de supposer que les frais de transaction seront extrêmement bas. Ainsi, si la suppression des token est microscopique, sera-t-elle vraiment suffisante pour faire évoluer le prix ?

Ainsi la question se pose. Est-il pertinent pour un investisseur d’investir maintenant ? Mathématiquement, le prix de l’UCO montera, mais à quel rythme ?

source de l'image : whitepaper UNIRIS


2) Parce que tout est théorique…

Uniris est un projet crédible. Uniris est un projet s’appuyant sur du concret. Uniris est un projet très ambitieux.

Mais à ce jour, le mainnet n’est pas encore opérationnel, la date promise est juin 2021. Ainsi, pragmatiquement tout n’est que promesse. Plus la promesse est grande, plus il est nécessaire d’être prudent. Le mainnet de juin montrera ou non si tous les chiffres promis seront réels, du moins en partie. En réalité, ce ne sera que lorsque l’adoption du projet sera massive qu’il sera possible de vérifier les chiffres. Adoption massive qui ne sera pas avant plusieurs années.


3) Parce que la limite matérielle…

Tout l’écosystème d’Uniris est articulé autour de l’identification biométrique. Elle n’a réellement de sens que par la biométrie liée aux réseaux vénaux de notre doigt. À terme Uniris veut éradiquer les mots de passe, les puces des cartes bancaires, les digicodes… D’ailleurs, le nombre de UCO, 10 milliards, n’a de sens que si cette ambition se réalise.

Cela signifie que des appareils d’identifications vont devoir être produits massivement. Des appareils sécurisés dont les banques et les gouvernements pourront s'y fier. Des hardwares pouvant se connecter à nos ordinateurs, nos téléphones, nos objets connectés. Des hardwares qui auront besoin d’internet pour se connecter à la blockchain.

Cela est loin d’être impossible, mais cela nécessite une réflexion solide et une étude sérieuse. Le whitepaper n’explore pas ce sujet.

Une autre interrogation. Qui payera les frais de validation de la blockchain pour déverrouiller votre téléphone, ouvrir votre voiture ou valider votre identité ? Devrons nous chacun posséder des UCO pour que tout cela soit fonctionnel ?


Comment aller plus loin ?

Se rendre sur le site d'Uniris : https://uniris.io/fr

Lire le WhitePaper : https://uniris.io/UNIRIS-White-Paper-FR.pdf

DON'T MISS THE FUN.

MERCI !

SUIVEZ-MOI

  • Gris Twitter Icon

POST ARCHIVE